4 juillet 2015 – La Gièroise

Comme prévu, nous nous retrouvons à l’heure H pour nous diriger vers GIERE, où déjà le soleil cogne, il n’est que 7h. Joël, Maurice, Babeth et en enfin Patrick, partent sans hésiter pour 150km, soyons fou. Le col de la Croix des Adrets ralenti déjà les ambitions. Babeth et moi ne ferons que 120km, aussi chacun sa route, chacun son…..Jusque là vous suivez, c’est bien. Ils l’avaient chanté, il y a quelques temps: l’été sera beau,…..nous ne savons pas si ça va durer, mais il est chaud. A boire, s’arroser fut une grande préoccupation; Col du Barioz (c’est bien l’été) bonjour route gravillonnée. Allevard, casse croute, glou et glou, les balcons de Chartreuse et descente dans la plaine du Gésivau chaud (dan) très très chaud. Accueil parfait, la pompe à bière est devenue une fontaine. Mais où sont MAUMAU et JOJO? 30mn s’écoulent, 1 heure, je commence à m’inquiéter, Babeth rassure, mais demande d’aller voir tout de même aux voitures. Dès mon retour j’appelle Maurice, et Joël en grand connaisseur n’a pas fait l’imprudence d’insister. Il sait que le moteur commence à chauffer et qu’il est préférable de trouver de l’ombre et d’arrêter. Accompagné des organisateurs Giérois, nous partons chercher nos deux collègues. Enfin heureux d’être réunis. Merci, mesdames et messieurs du Vélo  club de Gière, merci Mr Joël pour cette leçon de cyclotourisme ainsi qu’à mon ami MAUMAU qui bien sûr a veillé sur son compagnon de route.