11et 12 ,juillet 2015 – BAC et BRA

Les candidats au BAC

Nous avons bien failli ne pas le faire, et pourtant, l’hôtel était réservé depuis décembre, c’est peu dire. Simone, Chantal, Babeth et BIBI devions partir pour réussir une fois n’est pas coutume ce fameux Bac. Mais l’effectif s’est malheureusement restreint; les ennuis de genoux de Simone et Chantal  les mettant forfait. Et, Alors!? Babeth et Patrick ont roulé, monté la montagne, fait les Km nécessaires pour réussir leur BAC, billet d’hôtel en poche, ils ne risquaient rien. Seulement pour participer au BAC (Brevet des Alpes Cyclotouriste), ce ne n’est pas qu’un billet d’hôtel qu’il faut, nous devons surtout être  inscrits auprès de l’organisateur(le CTG) et c’est ainsi qu’heureusement il restait des places 3 jours avant le départ nous fîmes notre inscription. Oui, je vous entends déjà! En attendant, samedi 11 juillet 6h43, sur nos demoiselles, nous prenons la direction de l’Oisans. Nous allons faire route avec Annie, la femme d’un collègue, lui aussi forfait genou. Tout va bien jusqu’à Allemond, c’est vrai c’est facile, café croissant, pourquoi faire plus? La montée vers le Rivier D’Allemond et le Glandon, c’est deux parties, la détresse pour Babeth, enfin ce n’est vraiment pas un cadeau pour elle que ce col, je pense qu’elle est prête à faire le tour de toute la Chaine de montagne mais que l’on ne lui parle plus du Glandon. Descente, facile, repas (bien venu) puis on repart les lacets de Montvernier voir à 13h30 les grilles du four du Montvernier. Au village, Babeth redescend vers St jean de Maurienne. Avec Annie, nous tentons la chevauchée vers le col du Chaussy. Pas trop d’ombre, c’est un interminable escalier, avec du pourcentage. Après 5km, les sacoches me semblent avoir doublées de poids. Je fais une halte à l’ombre, et ma seule envie est le demi tour, si, si c’est ce qui chante dans ma petite tête (demi tour, demi tour). Michel qui suit son épouse ne dit rien, tandis qu’elle me booste » Allez nous en avons fait 5, plus que 5″ Michel a récupéré mes sacoches (5.4 kg de moins). Croyez- moi, c’est toujours aussi dur. Qu’ils sont long ces km, nous y allons vraiment au courage car Annie n’est guère mieux que moi et cette chaleur, et cette soif. Oh! Une fontaine, certains cyclos s’y plongent entiers, voir sans même quitter les chaussures. Que c’est bon cette eau fraîche, un dernier long coup de rein.et nous y voilà. Le ravitaillement au sommet, plus la bière requinque les bêtes, mais je sais que Babeth pourra dormir sur ses deux oreilles!!!!…. Dimanche: 6h debout, 7h10 nous rejoignons le circuit, pointage, et hop le Mollard est bien avalé, à l’ombre, nous respirons bien. Ravito, le dernier km avec ses 10% de pente, nos quartes jambes tournent bien. La chaleur pointe son nez, effeuillage de nos corps musclés sur le bord de la route, d’où boutades gentilles des cyclos. Puis devant nous cette pente terrible de St Sorlin D’Arves. Une fontaine est là, avant que l’on morde dans cette pente abrupte. Finalement le col de la Croix de Fer ne se passe pas trop mal. Les jambes font mal dans les 12% du Rivier (retour) puis un coup de moins bien de ma Miss et enfin nous rentrons dans le vent, comme à l’accoutumée vers Vizille. 14H45 BAC terminé, avec mention Super BAC (c’est bien la première fois que ça m’arrive!!!!…..)

 

Le super BRA de Pierre

Départ 03h07. Le Rivier(où j’avais abandonné au BRA 2013) à 6 h, barrage de Grand maison à 7h (j’avais surgi de derrière une fourgonnette surprenant un de nos collègues au point qu’il croyait qu’elle m’y avait transporté). Je ne donne pas son nom, je ne balance pas, j’évoque…comme dans les tontons flingueurs. Col du Glandon à 8 h …et c’est la dernière fois que je voyais les membres du club (j’ai laissé partir …mes tontons flingueurs pour rouler avec des groupettos de circonstances). Col de Chaussy très bucolique ( une nouveauté pour moi ) à 11h, la chaleur de Saint Jean de Maurienne à 13 h (32-34°C après la neige et la pluie au BAC 2011 le club m’a offert la chaleur : devinez ce que je préfère). Col du Mollard à 15h20 et une bonne restauration, puis une montée de la Croix de Fer de rêve. Départ Saint Sorlin 17h15 arrivée au col à 18h15 sur 7 à 8 Km, je crois que dans ce sens je n’avais jamais fait mieux. Après une remise de carburant descente (j’enlève les deux remontées) très prudente mais train d’enfer de Rochetaillée à Vizille …pour arriver 5 minutes avant arrêt du portique 21 heures. OUI, je sais ma moyenne roulée ne doit pas être formidable…mais quel plaisir d’avoir terminé sans être cramé, d’avoir été encouragé par tous les collègues de Gillonnay le long , au moins au début , du parcours. A l’arrivée applaudissements du Président du CTG et des organisateurs du Club…je les ai remercié …et profité pour leur rappeler notre Rallye du Vin Doux (sélectif mais sans doute plus faisable qu’un BRA, BAC ou Super BRA, ce qu’ils ont admis !). Donc Merci à toutes et tous.

2 réflexions au sujet de « 11et 12 ,juillet 2015 – BAC et BRA »

  1. Effectivement, une superbe journée.. « l’effet groupe » m’a pas mal aidé sur tout le parcours, et particulièrement les 60 derniers km!! il n’y avait pas une, mais 3 ou 4 mobylettes! merci à tous pour la bonne ambiance.! Ratés deux fois, réussis deux fois….

  2. En tout cas, c’était une très belle journée… un grand plaisir de rouler avec vous tous !! et je reste admiratif des exploits réalisés par certains : BRAVO !!!

Les commentaires sont fermés.